Une eau originaire d’un terroir volcanique

Une eau originaire d’un terroir volcanique

Nous préservons l’écosystème local

L’eau minérale naturelle Volvic prend sa source au cœur des volcans d’Auvergne. Sa source Clairvic est captée dans la Chaîne des Puys, ensemble de volcans s’étirant dans le Massif central, en France. C'est ici que se trouve le cœur de l'un des plus vastes (3950 km²) et des plus anciens parcs naturels d'Europe. Couverte au sud à 51% de forêts, au nord et à l’est à 43% de landes, c’est une région très faiblement peuplée. On n’y trouve ni agglomération importante, ni agriculture intensive, ni industrie lourde.

Ces conditions, associées à plus de 4000 hectares couverts de forêt et de landes, génèrent une configuration qui protège naturellement l’eau de Volvic de toute pollution. Afin de préserver cet écosystème sensible à l’intention des générations futures, nous avons créé le CEPIV (Comité Environnement pour la Protection de l’lmpluvium de l’eau de Volvic). Sa mission est de veiller à la protection de l’environnement dans le bassin versant de la source.

PRENDRE SOIN DE LA SOURCE

Le changement climatique laisse des traces évidentes dans le monde entier, y compris en Europe. Ces signes sont un signal d'alarme clair pour les entreprises qui doivent agir de toute urgence et opérer de manière plus durable. Avec des partenaires tels que des organisations indépendantes à but non lucratif de la région, nous travaillons depuis plus de 15 ans à la protection des réservoirs d'eau.

Notre plus grande responsabilité est la mise en bouteille durable de notre eau minérale. Les volumes annuels d'embouteillage sont très étroitement contrôlés par les réglementations légales et par nos hydrologues, qui sont responsables de la gestion des sources. C'est pourquoi nous extrayons au maximum autant d'eau minérale naturelle que la source peut se reproduire naturellement. C'est la seule façon de garantir la qualité et la durabilité de Volvic pour les générations actuelles et futures.

L'eau minérale naturelle de Volvic provient d'une profondeur allant jusqu'à 100 mètres.

Dans ce contexte, 4 paramètres doivent être pris en compte :

L'eau minérale naturelle de Volvic n'est pas extraite des eaux de surface, mais des eaux souterraines profondes. Ces réserves d'eau souterraine sont moins sensibles aux fluctuations climatiques. 

Nos quantités de remplissage sont soumises à une réglementation stricte et donc non seulement à l'approbation et aux spécifications des autorités, mais aussi à des contrôles réguliers.

Les quantités d'eau minérale naturelle que nous extrayons sont toujours inférieures aux quantités ou aux volumes approuvés par les autorités par voie réglementaire. En outre, nous avons déjà mis en œuvre depuis plusieurs années des mesures d'économie d'eau, qui nous ont permis de réduire considérablement nos volumes de prélèvement.

Le bassin souterrain d'où Volvic extrait son eau minérale naturelle sert à divers usages, l'embouteillage de l'eau minérale ne représentant que 25 %.

Les missions du Comité Environnement pour la Protection de l’lmpluvium de l’eau de Volvic

Les missions du Comité Environnement pour la Protection de l’lmpluvium de l’eau de Volvic

Pour préserver la région dans sa diversité naturelle, la Société des Eaux de Volvic a cofondé en 2006, avec les communes et agriculteurs des environs, le Comité Environnement pour la Protection de l’lmpluvium de l’eau de Volvic (CEPIV). Ce partenariat s’est fixé pour mission de préserver les ressources en eau et l’écosystème naturel environnant. L’objectif essentiel du CEPIV est de déterminer les modifications que l’activité humaine génère dans l’écosystème sensible de la région qui entoure la source. Afin de réduire ces modifications au maximum, le CEPIV collabore étroitement avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux, l’administration des Eaux et forêts, et plusieurs organisations locales engagées dans la protection du milieu rural.

Le CEPIV a déjà réalisé de nombreux projets dans la région. 12 ruches ont par exemple été installées dans plusieurs zones de l’impluvium. Elles forment aujourd’hui une colonie de plus de 600 000 abeilles. Chaque année, quatre échantillons de pollen sont prélevés dans chaque ruche afin d’évaluer la qualité environnementale de la région. Grâce aux mesures que nous avons prises pour protéger la biodiversité, la population d’abeilles s’est très bien développée.
Par ailleurs, le CEPIV soutient des exploitations agricoles en conversion à l’agriculture écologique et s’engage contre l’usage de pesticides chimiques. En partenariat avec une école vétérinaire locale, le CEPIV finance des recherches portant sur la lutte conventionnelle contre les parasites.

Partenaire de longue date de la Ligue pour la Protection des Oiseaux

Volvic est partenaire de longue date de la Ligue pour la Protection des Oiseaux Auvergne. Depuis 2009, Volvic soutient un programme de protection du milan royal. Aujourd’hui fortement menacé, cet oiseau compte parmi les rapaces qu’on ne trouve qu’en Europe et nous tient particulièrement à cœur. D’ailleurs, la silhouette d’un milan royal est partie intégrante de l’identité visuelle de Volvic.

Les mesures suivantes ont été prises pour la protection de cette espèce:

  1. Amélioration des connaissances sur les populations de milans royaux dans le Massif central: les jeunes rapaces sont marqués, ce qui permet d’obtenir des données sur leurs territoires de chasse et leurs aires de répartition, puis de prendre des mesures pour mieux protéger les populations.
  2. Mise en œuvre de mesures de conservation spécifiques du milan royal.
  3. Étude de pratiques agricoles bénéfiques et création de sites d’alimentation pour mieux aider les oiseaux pendant les hivers qui s’avèrent encore difficiles.
  4. Sensibilisation des riverains et des visiteurs à la protection du milan royal. La production de matériel pédagogique pour les écoles, de films pour le grand public, de panneaux d’information ainsi que d’événements (conférences, etc.) permet d’attirer l’attention des visiteurs sur les oiseaux marqués.

Le programme LIFE+

Les mesures de protection initiées par le CEPIV aux alentours de la source, et notamment l’exploitation durable des forêts, ont permis à Volvic d’être intégrée dans le programme LIFE+ de l’Union européenne. LIFE+ soutient des projets relatifs à l’environnement et à la protection de la nature autour de thèmes tels que l’exploitation des ressources naturelles, le changement climatique, la biodiversité, la santé et la qualité de vie. Ce programme, qui existe depuis 1992, a depuis lors investi plus de 2 milliards d’euros dans 3115 projets de protection de l’environnement et de la nature dans l’UE.

Ce qu’il reste à faire

Ce qu’il reste à faire

Les changements dus au changement climatique sont notre plus grand défi pour l’avenir. Les périodes de croissance des végétaux s’allongeant chaque année vont réduire les ressources en eau. Dans le même temps, il faudra faire face à une évolution du schéma des précipitations: les précipitations moins importantes en hiver, mais plus fortes au printemps et en été auront un impact sur l’hydrosystème de Volvic. On ignore encore si ces changements seront négatifs ou éventuellement positifs. Mais même s’il est peu probable que le changement climatique ait un effet majeur sur Volvic, nous développons dans le cadre du programme LIFE+ divers scénarios pour faire face le cas échéant à l’évolution des conditions.