Afin de réduire le volume mondial des déchets plastiques, nous améliorons sans cesse nos emballages.

Afin de réduire le volume mondial des déchets plastiques, nous améliorons sans cesse nos emballages.

Toutes les bouteilles en PET de la gamme Volvic sont non seulement 100% recyclables*, mais également fabriquées à partir de matière 100% recyclée* (*à l’exception du bouchon et de l’étiquette, mais nous mettons tout en œuvre pour y remédier au plus vite). C'est une nouvelle étape dans notre évolution vers des activités plus durables. En utilisant du PET recyclé dans les emballages de nos produits, nous favorisons une économie circulaire et veillons à ce que les quantités de PET vierge introduit dans la biosphère soient aussi faibles que possible.

Le cycle de nos bouteilles en PET non consignées

#1 Vous avez bu ? Ramenez-la !

Selon PET Recycling Suisse ainsi que le office fédérale de l'environnement OFEV environ 83% de toutes les bouteilles en PET en Suisse sont recyclées. C'est le point de départ de notre processus de recyclage.

#2 En route vers l'usine de recyclage !

Nos bouteilles Volvic rPET sont transportées vers des usines de recyclage où elles sont nettoyées et traitées.

#3 D'abord, elles sont déchiquetées

Dans l'usine de recyclage, les bouteilles sont déchiquetées en petits flocons. Une partie de ces flocons sont ensuite transformés en granulés.

#4 ... puis elles sont refaites !

La phase préliminaire à nos bouteilles Volvic actuelles, appelées ébauches, est réalisée à partir de granulés de PET. Afin de réduire durablement les émissions de CO2 et d'économiser les ressources naturelles, nos flans sont exclusivement fabriqués à partir de PET recyclé.

#5 Gonflées une fois !

La bouteille caractéristique de Volvic est créée sous une forte chaleur et une pression d'air élevée - complètement exempte de germes, nos ébauches sont ainsi soufflées dans leur forme finale.

#6 Et c'est parti !

Remplies d'eau minérale naturelle directement à la source, nos bouteilles Volvic parviennent à nos clients pour leur apporter rafraîchissement et bon goût. Ainsi, le cycle de la matière recommence.

(r)PET : quelques idées reçues à l’épreuve des faits

Être bien informés pour agir durablement

Le plastique et la durabilité ? Ça ne fait pas bon ménage — si ? La bouteille en plastique fait l’objet d’un certain nombre d’idées reçues et de croyances qui, aujourd’hui encore, entachent sa réputation de façon injustifiée. En effet, le problème n’est pas le plastique en soi, mais la façon dont on s’en sert. Chez Volvic, nous nous sommes pleinement engagés dans un cycle de vie durable de nos bouteilles - c’est pourquoi nous fabriquons toutes nos bouteilles en PET à partir de matière 100% recyclée* (*à l’exception du bouchon et de l’étiquette, mais nous mettons tout en œuvre pour y remédier au plus vite).

La production de bouteilles en PET n’entraîne aucune utilisation de plastifiants ni de phtalates. Une telle utilisation serait même contre-productive, les bouteilles en PET devant être aussi stables que leurs équivalents en verre. Quant au bisphénol A (BPA), qui peut avoir un effet perturbateur endocrinien sur l’organisme humain, il n’est pas non plus nécessaire pour la fabrication des bouteilles en PET. Autrement dit, l’eau minérale conditionnée dans des bouteilles en PET n’est contaminée par aucune substance dangereuse pour la santé. Des études officielles de l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR) ont démontré que l’activité hormonale était environ 10 000 fois plus faible dans l’eau minérale que dans d’autres boissons telles que le lait, la bière ou le vin rouge. L’eau minérale naturelle conditionnée et distribuée en bouteilles de (r)PET peut donc être consommée sans aucune inquiétude. Pour en savoir plus vers ici.
 

Les bouteilles en verre continuent de jouir d’une forte popularité auprès du grand public. Toutefois, l’évaluation du bilan écologique des matériaux d’emballage repose sur des liens très complexes entre la consommation d’énergie, le poids et les distances de transport parcourues. Dès 2010, la bouteille PET non consignée de 1.5 litre obtenait en termes de bilan écologique** des résultats équivalents à ceux de la bouteille en verre consignée. Cependant, en raison des nombreux facteurs’ à l’origine des qualités comme des défauts écologiques de tout emballage, il n’y a pas de solution unique valable dans tous les cas de figure. Pour nos produits, nous avons choisi une bouteille fabriquée à 100% en rPET (à l’exception du bouchon et de l’étiquette) et 100% recyclable. Pour en savoir plus vers ici. 

De quoi se compose la part des bouteilles en matériau recyclé ?

De quoi se compose la part des bouteilles en matériau recyclé ?

«Matériau recyclé» signifie ici «rPET» — abréviation de «PET recyclé». Il ne s’agit donc pas de PET vierge fabriqué à partir de pétrole (qui est une ressource limitée), mais de PET qui, ayant déjà été utilisé pour des emballages, a suivi un processus de recyclage pour pouvoir servir à un nouvel usage.
En utilisant du PET recyclé pour les emballages de nos produits, nous favorisons l’économie circulaire et veillons à utiliser aussi peu de PET vierge que possible.

Les bouteilles de Volvic sont-elles biodégradables ?

Les bouteilles de Volvic sont-elles biodégradables ?

Non, les bouteilles de Volvic ne sont pas biodégradables. En revanche, elles sont 100% recyclables*. (*à l’exception du bouchon et de l’étiquette)

L’utilisation de PET recyclé ou de PET végétal a-t-elle un impact sur la qualité de l’eau minérale naturelle ? Comment garantissons-nous cette qualité ?

L’utilisation de PET recyclé ou de PET végétal a-t-elle un impact sur la qualité de l’eau minérale naturelle ? Comment garantissons-nous cette qualité ?

En tant qu’entreprise agroalimentaire, nous avons pour principale mission de garantir la sécurité et la qualité de nos produits. Le PET recyclé que nous utilisons est d’une qualité équivalente à celle de notre PET vierge. De la source à la mise en rayon, plus de 300 contrôles garantissent la qualité de notre eau minérale naturelle. 
Pour en savoir plus sur la qualité Volvic, c’est par ici.

Limitons-nous l’empreinte carbone de Volvic en généralisant l’usage du rPET ?

Limitons-nous l’empreinte carbone de Volvic en généralisant l’usage du rPET ?

Les bilans écologiques prouvent que l’empreinte carbone du PET recyclé est meilleure que celle du PET vierge. De plus, il faut savoir que l’utilisation de PET recyclé nous permet de limiter notre consommation de pétrole, qui est une ressource limitée, et d’employer des matériaux déjà utilisés. Nous nous sommes fixé pour objectif de poursuivre la réduction de nos émissions à travers tout un éventail de mesures. Cette année, en 2020, Volvic a été certifié par Carbon Trust «marque neutre en carbone» sur les scopes 1, 2 et 3.

Quelle est la différence entre recyclé et recyclable ?

Quelle est la différence entre recyclé et recyclable ?

Recyclable signifie qu’un matériau déjà utilisé peut l’être une nouvelle fois grâce à un traitement approprié. Le PET recyclé est donc un PET qui a subi un nouveau traitement, et non un plastique neuf fabriqué à partir de pétrole, qui est une ressource limitée. En utilisant du PET recyclé dans les emballages de nos produits, nous favorisons une économie circulaire.

Comment se présente le passage au (r)PET pour Volvic à l’échelle mondiale ?

Si nous voulons atteindre nos objectifs à l’échelle mondiale, il nous faut coopérer avec l’ensemble des partenaires et des parties prenantes pour établir des infrastructures de recyclage adaptées. Nous sommes conscients que la situation peut varier entre différents pays et marchés, en termes par exemple de taux de recyclage, de système de collecte, de directives locales, etc. C’est pourquoi nous nous appliquons à résoudre ces difficultés, tout en protégeant la biodiversité et en luttant contre le changement climatique. Nous avons décidé de commencer par les pays européens, car il s’agit de nos principaux marchés. Dans ces pays, nous contribuons à rendre plus efficaces les systèmes de collecte des bouteilles. Ainsi, en France, Danone a participé à la création d’Eco-Emballages (aujourd’hui CITEO), première entreprise à mission créée pour réduire l’impact environnemental des emballages.